Les Etats-Unis développent de nouveaux sites militaires en Europe

Les États-Unis vont construire de nouveaux sites militaires en Europe et rénover les sites existants, notamment en Allemagne, en Pologne, en République tchèque, en Belgique et aux Pays-Bas, a annoncé ces dernières heures le département du pentagone. Certainement le pentagone envisage de construire de nouveaux centres opérationnels, des logements pour soldats, et une infrastructure militaire dans cinq pays européens, à savoir en Allemagne, en Pologne, en République tchèque, en Belgique et aux Pays-Bas.

 

A rapporté la chaîne RT récemment. Dans le passé, la République tchèque s'était opposée au déploiement de bases étrangères sur son territoire. Les États-Unis veulent élargir leur présence en Europe de l’Est, Le montant des travaux à réaliser est estimé à 248 millions de dollars. Ils prévoient en outre la rénovation d'aérodromes, de voies ferrées, de réservoirs de stockage et de dépôts divers. A ce sujet il faut souligner qu’actuellement des militaires américains sont déployés en Allemagne, aux Pays-Bas, au Luxembourg, en Belgique et en Italie. A indiqué la même source. Pour le moment, les Etats-Unis continuent d’utiliser sept bases dans six pays : Chypre, en Grèce, en Italie, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Belgique.
La chaîne américaine CNN citant des responsables américains de la Défense a rapporté en octobre 2018 que La flotte du Pacifique de l'US Navy envisage de mener pendant une semaine en novembre 2018 une série d'exercices hautement ciblés, impliquant des navires de guerre américains, des avions de combat et des troupes afin de démontrer que les États-Unis peuvent contrer rapidement des adversaires potentiels sur plusieurs fronts. Le plan indique que les exercices devraient se dérouler près des eaux territoriales chinoises, dans la mer de Chine méridionale et dans le détroit de Taïwan, dans le but de démontrer le droit de libre passage dans les eaux internationales.
Les navires et Les avions américains devraient opérer à proximité des forces chinoises, La Chine avait alors demandé aux États-Unis de cesser immédiatement leurs provocations dans la mer de Chine méridionale et a annoncé qu'elle considérait les actions de la marine américaine comme une violation de la souveraineté chinoise, a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a-t-on affirmé.